Extension  Collège Bernard de Fontenelle - SAVIGNÉ-SUR-LATHAN (37)

REPÈRES

2019 - concours non lauréat

Localisation : SAVIGNÉ-SUR-LATHAN (37)
Maître d'ouvrage : Conseil Départemental d'Indre-et-Loire
Surface : 2200m2 SU
Montant de travaux : 3 326 000€ HT
Programme : Restructuration de l'ensemble de l'existant et construction d'un hall principal, un pôle administration, un CDI, 5 salles de cours, 2 salles d'arts.

Démarche environnementale : RT 2012 - 10%

ÉQUIPE MAITRISE D'OEUVRE

  • DCL ARCHITECTES / Architecte mandataire
  • EVEN STRUCTURE / BE structure
  • RABIER FLUIDES CONCEPT / BE fluides, thermique
  • TECHNIQUES & CHANTIERS / Économiste 
  • DB ACOUSTIC / acousticien
  • IRH / BE VRD

SYNOPSIS

Situé à l'entrée Ouest du centre-bourg de Savigné-sur-Lathan, le collège Bernard de Fontenelle, peine à exister dans son environnement. Implanté en simple RDC, le maitre d'ouvrage souhaitait une extension en R+2 afin d'affirmer le bâtiment dans son environnement immédiat. Cette proposition outre le fait qu'elle ne faciliter pas l'utilisation future de l'extension nous semblait disproportionné au regard du tissu urbain de la commune. Nous avons donc opté pour une construction en R+1 répondant à l'ensemble des demandes.

Le hall d'accueil quasi inexistant dans le collège actuel est ramené à proximité de l'accès principal et permet à l'administration de contrôler les entrées et sorties des élèves. Le CDI est également transféré au RDC de l'extension. Les salles d'enseignement artistique viennent compléter le programme au RDC, avec un prolongement extérieur pour la salle d'art plastique afin de permettre l'utilisation de technique nécessitant d'être en plein air.

Le R+1 reçoit les cinq salle de cours demandées dans le programme avec une distribution simple mais efficace offrant une double hauteur sur le hall situé en contrebas.

Cette extension maîtrisée permet à l'établissement de trouver sa place dans le contexte urbain environnant tout en reconfigurant totalement son interface avec l'extérieur avec notamment la mise en place d'un nouveau parvis permettant de dissocier le stationnement des véhicules de la dépose des bus scolaires.